PSG : Le jour où l'Emir du Qatar a décidé de virer Laurent Blanc

PSG : Le jour où l'Emir du Qatar a décidé de virer Laurent Blanc

Photo Icon Sport

Confirmé par son président au cours et à la fin de la saison dernière, Laurent Blanc a finalement pris la porte à cause d’une simple défaite, celle face à Manchester City.

Mais c’était en quart de finale de la Ligue des Champions, et c’est autant le résultat que la manière et la tactique employées qui ont précipité la fin de l’entraineur parisien. La décision n’a toutefois pas été prise par Nasser Al-Khelaïfi, qui malgré ce revers misait encore sur la stabilité pour essayer de franchir ce cap. A Doha en revanche, on ne voyait pas les choses de la même façon, et comme le raconte L’Equipe, c’est lors d’un rendez-vous entre le Cheikh Tamim ben Hamad al-Thani et Nasser Al-Khelaïfi à la fin du mois d’avril que l’Emir du Qatar a fait savoir qu’il n’envisageait qu’une seule solution, le changement d’entraineur.

La raison ? Outre la déception de ne pas être allé plus loin en Ligue des Champions, le Cheikh serait « entré dans une colère noire » en voyant que, sur les réseaux sociaux, son pays se faisait chambrer par le voisin d’Abu Dhabi, qui possède bien évidemment Manchester City. La rivalité entre les deux Emirats est réelle, et elle se poursuit bien évidemment sur le terrain très médiatisé du football, et al-Thani n’aurait pas supporté d’être l’objet de railleries pour ce qu’il estime être « une honte absolue ». Les mots sont probablement forts pour décrire le sentiment de l’Emir, mais ce dernier a depuis décidé d’intervenir un peu plus fermement au sein du PSG, et la nomination de Patrick Kluivert au poste de directeur de football en est une conséquence directe.

Share