PSG : Emery, Al-Khelaïfi, Paris perd du temps dans le dossier Ben Arfa

PSG : Emery, Al-Khelaïfi, Paris perd du temps dans le dossier Ben Arfa

Photo Icon Sport

Alors que l’arrivée d’Unai Emery à la tête du Paris Saint-Germain pour remplacer Laurent Blanc semble de plus en plus d’actualité, le journaliste Laurent Perrin est revenu sur les dossiers chauds du club parisien.

Cette semaine, le club de la capitale française devrait entrer dans une nouvelle ère. Celle attendue avec impatience par le président Nasser Al-Khelaïfi depuis quelques semaines. Après trois saisons fructueuses sur un plan national, avec notamment deux quadruplés, mais plusieurs échecs consécutifs en Ligue des Champions, Laurent Blanc va laisser sa place « d’ici à la fin de la semaine ». Et c'est le technicien espagnol Unai Emery, qui sort de trois saisons pleines à Séville avec trois éditions de l’Europa League en poche, qui devrait logiquement le remplacer. Ce changement de coach va certainement faire évoluer la donne pour la suite de l'aventure parisienne. Sur le site du Parisien, le journaliste Laurent Perrin est revenu sur le premier dossier chaud qu’Emery aura sûrement à gérer à Paris, celui menant à Hatem Ben Arfa.

« Quel dommage si Ben Arfa part à Séville. Il a une vraie préférence pour le PSG, Nasser l’aime beaucoup. Mais il ne va pas attendre deux mois avant de signer un nouveau contrat. Maintenant, c’est à Emery de faire pencher la balance. Emery ? Les dirigeants veulent faire les choses dans l’ordre, se séparer de Blanc puis faire signer Emery. Tout est dans les tuyaux. Il faut ensuite trouver le bon timing pour communiquer. Le PSG n’est pas pressé, mais Emery est déjà au boulot sur le mercato et la préparation de la prochaine saison. Il y a exactement une semaine, certains médias annonçaient une officialisation mardi ou mercredi. Le Parisien n’a rien dit et il ne s’est rien passé. On va adopter la même attitude. Pas de fumée blanche du côté du Parc, rien ne bouge. Mais pas d’inquiétude », a déclaré Laurent Perrin, qui estime donc qu'Emery aura la lourde tâche de trancher dans le dossier Ben Arfa.

Share