PSG : BRP détruit et accuse Paul Le Guen

PSG : BRP détruit et accuse Paul Le Guen

Photo Icon Sport

Dimanche soir, au micro de Canal+, Paul Le Guen n'a pas été tendre avec Unai Emery dont il a ouvertement critiqué les choix, n'oubliant pas de plaider la cause de Laurent Blanc. Pour Bruno Roger-Petit, le comportement de l'ancien joueur et entraîneur du PSG est assez pathétique et tient de la solidarité corporatiste de bas niveau. Car BRP estime qu'il est tout de même fort que le coach espagnol soit ainsi attaqué après seulement une défaite.

« Le PSG battu sur la pelouse de Louis II, l'occasion était trop belle. "Je suis choqué d’entendre qu’Emery travaille plus, que ce sera formidable avec lui. Je suis agacé d’entendre qu’il est meilleur que son prédécesseur, on verra" a décrété l'ancien entraineur, qui a paru pour un soir endosser la tunique de directeur de la communication de crise de Laurent Blanc (…) Il est le premier à tirer sur Emery, et aussitôt suivi par la meute qui ne demandait qu'à médire du PSG. En vérité, la sortie de Le Guen montre l'inverse de ce qu'il prétend. Une défaite à Monaco, et c'est haro sur le Emery ! Parce qu'il a succédé à Blanc, parce qu'il est arrivé auréolé théoricien du football, parce qu'il avait déjà gagné trois Coupes d'Europe avec le modeste FC Séville, Emery était en fait attendu au tournant. Et cette défaite terrible à Monaco le révèle. Le Guen, et bien d'autres, n'attendaient que ce faux pas pour nous chanter la chute de la République et du Jedi Emery. Le Guen au micro de Canal Plus, c'est la revanche des Siths de Ligue 1 (…) On pourrait entendre le cri d'indignation lancé par Paul Le Guen, éjecté de la direction de la sélection d'Oman en novembre dernier. Mais les faits sont têtus. La vérité oblige à dire que les entraineurs français ne sont pas parmi les meilleurs en Europe. Seul Didier Deschamps et Arsène Wenger aujourd'hui paraissent régner en borgnes parmi les aveugles. C'est ainsi. Et ce n'est pas en s'acharnant sur Emery après une défaite accidentelle, où le PSG avait aligné, contraint et forcé, une équipe A', que cette vérité se métamorphosera en mensonge. Au contraire. Cette volonté, exprimée par Le Guen, de déboulonner au plus vite la statue Emery est un aveu. L'aveu d'une impuissance totale, car décréter qu'Emery n'est pas un génie ne fera pas des entraineurs français de Ligue 1 des génies retrouvés. Loin de là », fait remarquer, sur son blog, Bruno Roger-Petit, décidé à ne pas suivre la meute lancée aux trousses d'Unai Emery dès le début de saison.

Share