PSG : Aurier prenait ses excuses à la rigolade, Al-Khelaïfi n'a pas aimé

PSG : Aurier prenait ses excuses à la rigolade, Al-Khelaïfi n'a pas aimé

Photo Icon Sport

A l’heure où le PSG réfléchit à la sanction qui sera prononcée à l’encontre de Serge Aurier pour son pétage de plombs sur Périscope, l’attitude du défenseur ivoirien n’a pas aidé les dirigeants parisiens à calmer le jeu.

L’heure est pourtant clairement à l’apaisement après une semaine bouillante mais comme le révèle France Football dans son édition de mardi, l’ancien toulousain a surpris par son attitude, notamment lors des excuses effectuées devant les médias du club, où il n’a pas semblé prendre l’affaire au sérieux. Ainsi, pour la vidéo officielle tournée par le PSG dans un hôtel parisien le dimanche 14 février, soit le lendemain de la fameuse soirée, le réalisateur du club de la capitale avait du appeler Nasser Al-Khelaïfi en personne pour lui expliquer qu’Aurier « prenait la séquence très à la légère et avait fait trois premières prises catastrophiques de dilettantisme ».

Le président du PSG aurait alors, chose très rare, perdu son sang-froid, tapant même dans une porte avant d’expliquer à son joueur qu’il « resterait cinq heures si besoin », mais qu’il prendrait ces excuses au sérieux. Parti depuis pour Doha, Nasser al-Khelaïfi ne pourra pas esquiver une discussion à ce sujet avec l’Emir du Qatar et propriétaire du PSG, et attend probablement d’en savoir plus à ce sujet avant de se prononcer. En attendant, comme l’a expliqué Laurent Blanc, le temps fait son œuvre et Serge Aurier en aurait profité pour téléphoner à Blaise Matuidi, assez écouté dans le vestiaire, pour plaider sa cause, ce qui explique la sortie du milieu de terrain devant les médias après le match face à Reims. L’international français avait alors demandé de la clémence pour son coéquipier. En admettant que Serge Aurier prenne cette fois-ci au sérieux ses excuses à venir devant le vestiaire parisien, s'il venait à être réintégré. 

Share