Pourquoi le PSG a survendu Kevin Trapp

Pourquoi le PSG a survendu Kevin Trapp

Photo Icon Sport

Le débat n’aurait peut-être pas – encore – eu lieu sans la fameuse bourde de Kevin Trapp face à Bordeaux, mais la concurrence au poste de gardien de but pose question au PSG.

Pas dans l’effectif, où aucun joueur n’a bronché à ce sujet depuis le début de la saison, ni au sein de l’état-major puisque Laurent Blanc a clairement affiché sa confiance à l’Allemand pour cette saison. Mais selon Jérôme Alonzo, ancien gardien du PSG interrogé à ce sujet par France Football, la réalité serait toute autre. Kevin Trapp n’a que très peu d’expérience au plus haut niveau, et Paris a donc présenté son nouveau gardien comme un portier de classe mondiale en devenir, même si ce n’est pas si évident que cela. 

« Les dirigeants ont fait un pari risqué. Tu désinstalles un gardien qui est aussi un taulier dans ton vestiaire pour installer un gamin qui a l’air sympa, très pro, qui est sans doute un bon gardien, mais qui n’a aucune sélection ni aucune apparition en C1 dans les pattes. Forcément tu es obligé d’assumer et de le survendre un peu en disant que c’est un phénomène. Cette affaire est loin d’être close… », a promis Jérôme Alonzo. On pourra toujours rappeler que, avant son arrivée au PSG, Salvatore Sirigu était également un porter avec une expérience très limitée. 

Share