Pour Ménès, les joueurs du PSG veulent peut-être la peau de Blanc

Pour Ménès, les joueurs du PSG veulent peut-être la peau de Blanc

Photo Icon Sport

Privé, volontairement ou non, de plusieurs titulaires, le PSG a coulé d’une drôle de manière à Bastia ce samedi. Dans un match que les joueurs de la capitale semblaient totalement maitriser, ils ont perdu le fil pour ne plus jamais le retrouver, et finalement s’incliner 4-2. Pour Pierre Ménès, cette faillite est collective, au point que le consultant de Canal+ se demande si certains joueurs n’ont pas fait exprès de perdre pour mettre Laurent Blanc à la porte, lui qui a haussé le ton depuis la reprise. 

« Au regard des trente premières minutes, on se disait que les Parisiens allaient l'emporter avec quatre ou cinq buts d'écart. Ils avaient ouvert le score avant la dixième minute sur un lob de Lucas avant que Rabiot ne double la mise un peu plus tard. Surtout, les Bastiais avaient commencé le match résignés, dans un système très défensif. Et puis le cours des événements s'est inversé et Bastia a retrouvé de la force, de l'allant et aussi un petit peu de réussite. Le jeu du PSG s'est étiolé, au point d'en devenir ridicule au fil des minutes. Alors beaucoup ont coutume de dire que ce PSG est en autogestion. Si c'est le cas, il est mal autogéré. Si ce n'est pas le cas, les belles résolutions, la fin des passe-droits et la nouvelle mentalité, tout ça a explosé face à une équipe corse qui avait juste plus envie. Tant que le club de la capitale ne retrouvera pas cette envie indispensable, il va continuer sa descente. Si les joueurs voulaient faire virer leur entraîneur, ils ne s'y prendraient pas autrement. Si c'est involontaire, c'est encore plus grave », a finalement conclu Pierre Ménès, qui avoue ne pas encore comprendre toutes les raisons qui ont provoqué ce non-match des Parisiens en Corse. 

Share