Même sans Ibra, le PSG maîtrise Bastia

Même sans Ibra, le PSG maîtrise Bastia

Photo Icon Sport

Au terme d’un match faible en intensité, le PSG s’est facilement imposé face à Bastia (2-0) au Parc des Princes. Seul point noir pour les Parisiens, la sortie sur blessure de Zlatan Ibrahimovic, touché aux côtes.

Le PSG a repris ses bonnes habitudes, Bastia aussi... Surpris à Reims la semaine dernière, les Parisiens n’ont cette fois jamais laissé espérer le Sporting qui, lui, comme la saison dernière, a prouvé qu’il était capable de très belles choses à domicile pour ensuite livrer une prestation médiocre à l’extérieur. Les hommes de Laurent Blanc mettaient pourtant une bonne vingtaine de minutes avant de vraiment rentrer dans la partie, notamment en raison de la sortie sur blessure de Zlatan Ibrahimovic dès la 12e minute. De quoi endormir tout un stade, y compris les joueurs, jusqu’à l’ouverture du score de Lucas à la 26e minute. Sur un centre parfait de Van der Wiel au deuxième poteau, le Brésilien ajustait Areola du plat du pied sans contrôle (1-0). Dès lors spectateur et impuissant, Bastia se contentait d’essayer de contenir les attaques parisiennes qui n’étaient pas nombreuses. Une frappe excentrée de Digne sans danger pour Areola (37e), et une reprise au-dessus de Lavezzi (39e), rentré à la place d’Ibra, et puis c’est tout pour la première période.

Deuxième période, deuxième changement pour le PSG car deuxième joueur touché. Il s’agissait de Van der Wiel (dos), remplacé par Aurier à la pause. Toujours pas de quoi emballer une rencontre que l’on confondait par moment avec un match de préparation. Du coup, étant donné que Bastia ne poussait pas vraiment pour égaliser, la punition n’a pas tardé. Sur une belle ouverture de Verratti, le magnifique enchaînement de Cavani, contrôle en extension et frappe sur un geste acrobatique, ne laissait aucune chance à Areola (2-0, 57e). Le messe était dite même s’il restait une demi-heure. Juste le temps pour David Luiz de s’illustrer… en passant à deux doigts de concéder un pénalty sur Maboulou en fin de match, et pour Pastore d'enchanter le Parc avec un festival dont il a le secret. Score finale 2-0, le PSG prend donc la tête du championnat aux côtés du LOSC avec quatre points en attendant les résultats de la soirée.

Share