Leonardo joue les avocats du « pleurnichard » Thiago Silva

Leonardo joue les avocats du « pleurnichard » Thiago Silva

Photo Icon Sport

Les larmes de Thiago Silva pendant le Mondial 2014 ont marqué tout un pays. C’était en huitième de finale, juste avant la séance de tirs au but contre le Chili à laquelle le capitaine de la Seleção avait refusé de participer. Difficile à avaler pour le peuple auriverde, y compris pour le nouveau sélectionneur Dunga qui prenait une décision radicale dès son arrivée. En effet, l’ancien milieu de terrain décidait d’enlever le brassard à Thiago Silva, qui devait faire face à sa nouvelle réputation de « pleurnichard », pour le donner à Neymar. Autant dire que le défenseur du Paris Saint-Germain n’avait pas été soutenu, ce que Leonardo n’a pas compris.

« Je ne connais pas les raisons précises, mais c'est vrai que c'était un acte fort. Peut-être a-t-il vu en Neymar le symbole d'une génération... Malgré tout, je pense qu'un entraîneur doit se reconnaître en son capitaine et, quand on regarde Dunga et Neymar, on se dit qu'ils ne sont pas trop similaires... Disons que je reste sceptique sur l'intérêt de cette décision, a confié l’ancien directeur sportif du PSG à L’Equipe. Je pense que Thiago Silva devait être soutenu dans les moments difficiles qu'il a vécus. Aujourd'hui, il est très bien. Si Thiago Silva m'a déçu pendant le Mondial ? On retient son moment d'émotion, ses larmes pendant l'hymne national, mais c'est interprété négativement parce que le Brésil a perdu. S'il avait gagné à la fin, tout le monde aurait trouvé ça beau. » Il n’empêche que les critiques avaient commencé à s’abattre avant même l’humiliation face à l’Allemagne en demi-finale (7-1).

Share