Le PSG souvent pris pour une vache à lait au mercato

Le PSG souvent pris pour une vache à lait au mercato

Photo Icon Sport

Agent de Laurent Blanc, et ancien représentant de Blaise Matuidi, Jean-Pierre Bernès connaît bien le Paris Saint-Germain et l’ancien homme fort de l’OM, devenu l’agent numéro 1 en France, sait qu’à chaque mercato le club de la capitale subit de plein fouet un effet direct de sa fortune. Et dans France-Football, Jean-Pierre Bernès de détailler ce qui arrive à chaque fois que le PSG s’intéresse à un joueur, admettant sans peine que cela était presque logique compte tenu de la situation actuelle...

Quand PSG rime avec tarif à la hausse

« Aujourd’hui, quand le PSG appelle pour un joueur, avant que le moindre mot ait été prononcé, le prix a déjà augmenté. Paris n’a pas encore la réputation, la légitimité et le palmarès du Barça, du Real Madrid ou de Manchester United. Il ne peut pas encore jouer totalement sur son histoire et son prestige pour attirer des joueurs. C’est pour cela qu’il a payé beaucoup plus cher certaines recrues, comme Cavani par exemple », explique l’agent français, qui sait mieux que quiconque qu’on ne prête qu’aux riches, et cela même si le Paris Saint-Germain doit encore composer avec les sanctions du fair-play financier chères à l’UEFA. 

Share