Le PSG s'est fait rentrer dedans, Riolo applaudit

Le PSG s'est fait rentrer dedans, Riolo applaudit

Photo Icon Sport

Accroché sur la pelouse d’Angers mardi (0-0), le Paris Saint-Germain a eu affaire à un adversaire surmotivé. Ce qui n’est pas toujours le cas…

Pour la première fois cette saison en championnat, le Paris Saint-Germain a terminé un match sans le moindre but inscrit. C’est dire la solidité défensive des Angevins, conscients de leur incapacité à priver les Parisiens du ballon, mais déterminés à le laisser loin de leur surface de réparation. Une stratégie payante et inhabituelle en Ligue 1 selon Daniel Riolo, plutôt habitué à voir les adversaires du PSG s’avouer vaincus.

« Ce match à Angers sentait la Coupe de France. Le genre d’adversaire que le PSG n’avait pas affronté depuis longtemps en L1. La mode étant désormais à la résignation, le PSG avait oublié qu’on pouvait lui rentrer dedans et défendre avec envie, a analysé le consultant de RMC. Un jeu limité, mais une détermination au taquet pour compenser. Le SCO a donc fait ce que faisaient beaucoup d’adversaires au début de l’ère QSI. Pour Angers, ce 0-0 est un bel exploit. La récompense de l’effort mais surtout de la volonté de ne pas baisser la tête comme trop d’adversaires en L1. Pour le PSG, c’est anecdotique. Le match est déjà oublié. » Pas de quoi remettre en cause le fauteuil de leader du club de la capitale qui compte provisoirement 14 points d’avance sur le deuxième, Caen.

Share