Le PSG s’attendait à souffrir, mais pas à ce point

Le PSG s’attendait à souffrir, mais pas à ce point

Photo Icon Sport

Les habitués des rencontres de Coupe d’Europe le savent bien, même avec un ou deux buts d’avance, se déplacer au Camp Nou lors d’un match retour est parfois très loin d’être suffisant. Alors avec deux buts de retard… Le PSG est en effet dans une situation particulièrement inconfortable après sa défaite à domicile de ce mercredi soir (1-3), et le moral est forcément touché alors que de grands espoirs étaient nés de l’élimination de Chelsea. Néanmoins, pour Adrien Rabiot, le rêve de faire un exploit est toujours là, et le jeune milieu de terrain mise sur un PSG au visage bien différent pour créer la sensation en Catalogne.
 
« Nous sommes déçus. Nous savions à quoi s’attendre avec cette équipe-là. Nous avons joué avec nos armes, c’est-à-dire privé de ballon et souvent coulisser entre nous. Nous aurions peut-être pu faire mieux sur certaines actions. Le Barça a pris un avantage avant le match retour. Nous avons de l’espoir. Nous avions beaucoup d’absents, le coach a composé l’équipe et nous savions que nous allions jouer en contre. Après, nous avons peut-être mal défendu sur deux, trois actions et, avec ces équipes-là, ça paye cash. La différence était importante. Tout est possible pour le retour. C’est toujours compliqué quand nous sommes privés de ballon. C’est difficile de juger des performances individuelles comme ça », a expliqué Adrien Rabiot, qui savait que l’emprise du jeu serait barcelonaise sur cette rencontre avec les nombreuses absences à Paris. 

Share