Le PSG peut - un peu - se passer de Lavezzi et Cavani

Le PSG peut - un peu - se passer de Lavezzi et Cavani

Photo Icon Sport

Attendus dimanche dernier à Marrakech pour le stage de préparation du Paris Saint-Germain, Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani ne se sont pas présentés. Un retard qui pourrait leur valoir une sanction, d’autant que Laurent Blanc a décidé de se montrer plus sévère envers ses joueurs et de mettre fin aux « passe-droits ». L’entraîneur parisien est donc attendu au tournant sur cette affaire, y compris par son vestiaire où certains n’apprécieraient pas l’attitude des deux Sud-Américains. Une sanction s’impose selon Frédéric Antonetti, qui n’attaquerait pas seulement le porte-monnaie des deux retardataires.

« Ça arrive dans beaucoup de clubs et il faut déjà savoir quelles sont les raisons exactes du retard. Il peut y avoir des raisons valables. Mais s'il s'agit de désinvolture, il faut évidemment sanctionner, ne serait-ce que par rapport aux autres joueurs qui, eux, sont revenus à l'heure, a conseillé l’ancien coach du Stade Rennais dans Le Parisien. C'est aussi la légitimité du club qui est en jeu. Paris n'est pas encore l'institution qu'il souhaiterait être. Les sanctions financières sont dérisoires en France par rapport à l'Allemagne mais, sportivement, Paris peut se permettre de se passer d'Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani durant quelques matchs. » Tout comme Lavezzi (suspendu), Cavani ne devrait pas disputer le 32e de finale de Coupe de France face à Montpellier lundi (20h45).

Share