Le PSG n’a pas le respect qu’il mérite constate Balbir

Le PSG n’a pas le respect qu’il mérite constate Balbir

Photo Icon Sport

Malgré sa volonté d’aménager son calendrier avant son huitième de finale de la Ligue des Champions contre Chelsea, le Paris Saint-Germain ne pourra pas compter sur une aide des instances françaises. 

Les nombreux appels au secours de Laurent Blanc n’y changent rien, personne n'a tendu la main au PSG à l’approche de son rendez-vous européen face à Chelsea. L’Olympique Lyonnais (malgré les conditions proposées par Jean-Michel Aulas) et Lille n’ont pas accepté d’aider le club de la capitale, pas plus que la FFF et la LFP. Un manque de solidarité dénoncé par Denis Balbir qui voit un grand d’Europe en manque de reconnaissance.

« Au moins c'est clair, le message est passé. Que le PSG se débrouille avec son match de Ligue des Champions du 16 février contre Chelsea et c'est tout, a résumé le consultant sur son blog Yahoo. Lundi en fin d'après-midi, la Fédération Française de Football a refusé de décaler la rencontre de Coupe de France de Paris face à Lyon prévue le 10 février. (...) Il est délicat de prendre position dans un tel scénario pour l'un ou pour l'autre. »

Le PSG pas suffisamment respecté ?

« Il a toujours été vrai que l'anticipation était un défaut majeur dans l'établissement du calendrier, défaut rehaussé par une hégémonie nationale de Paris prévisible dans les deux coupes et en championnat, et une stabilisation du club dans les derniers tours de Ligue des Champions, a-t-il critiqué. A moins que certains, se transformant en visionnaires, cartomanciens, ou voyants, n'aient tablé cette année sur un PSG qui ne serait pas sorti de ces poules dans l'épreuve reine… Il serait grand temps quand même, et si un accident est toujours possible, que les instances diverses intègrent le fait que Paris devient au fil des mois un très grand d'Europe. » Rappelons que les Parisiens n'auront que trois jours de récupération entre la réception de Lille (13 février) et celle des Blues.

Share