Le PSG et la L1, ce n'est pas le même sport balance BRP

Le PSG et la L1, ce n'est pas le même sport balance BRP

Photo Icon Sport

Samedi, le PSG a rendu une copie presque parfaite contre Angers (5-1). Bruno Roger-Petit a apprécié le spectacle, mais attend désormais la Ligue des Champions pour voir ce que ce Paris-là a réellement dans le ventre.

Alors qu'on pouvait penser que le cinquième de Ligue 1 allait bousculer un peu le PSG, comme cela avait été le cas au match aller (0-0), Paris n'a fait qu'une bouchée du promu angevin. Ibrahimovic a lancé les hostilités, mais le plus beau était à venir avec un joli but collectif marqué par Van der Wiel et deux réalisations splendides de Di María pour clouer le spectacle. Bruno Roger-Petit s’est régalé devant ce match et l'a clamé haut et fort sur son blog.

« Passements de jambes, jongles, passes avec le talon en-veux-tu-en-voilà... Les Parisiens n’ont rien épargné aux Angevins... À la limite de l’humiliation. Donc, du spectacle avant toute chose. Il n’est même plus question de sport. On sait que le PSG va gagner, le seul suspense, c’est de savoir comment. Le héros de ce PSG-Angers s’appelle Di Maria. Qui a inscrit deux buts superbes. Une reprise de volée comme à la parade. Un lob idem. Du spectacle, du spectacle et encore du spectacle... Il n’y a plus de sport quand le PSG joue ainsi. La faute de ses adversaires, qui souvent entrent sur la pelouse du Parc déjà vaincus, et des talents assemblés par le club lui-même. Cela étant, chacun le sait, ce n’est pas sur le bilan de Ligue 1 que sera jugé le PSG cette année. La Ligue des Champions sera le juge de paix ultime de Laurent Blanc. En C1, il n’y a plus de spectacle pour le spectacle. Chelsea, 14e de Premier League, coaché par Guus Hiddink, ce n’est pas Angers. Ou l’OL. C’est un club dangereux. Redoutable, qui l’est d’autant plus qu’il n’a rien à perdre. Face aux Blues, le PSG sera-t-il prêt quand viendra le temps du combat avant celui des ébats ? », a déclaré le journaliste, qui attend donc la grande scène européenne pour juger pleinement la troupe de Laurent Blanc.

Share