Le PSG – et Blanc – ne sont pas si nuls note Pierre Ménès

Le PSG – et Blanc – ne sont pas si nuls note Pierre Ménès

Photo Icon Sport

Dominateur mais incapable de gagner à Monaco dimanche, le PSG a remis les pendules à l’heure ce mercredi face à ces mêmes Monégasques. Certes, Leonardo Jardim a présenté une équipe aussi bancale qu’inexpérimentée pour cette rencontre, faisant presque une croix sur cette compétition. Mais les Parisiens ont eu le mérite de jouer leur jeu et de s’imposer assez facilement, afin de rester en course dans les quatre compétitions. Et même pour le PSG, ce n’est pas rien, assure Pierre Ménès, qui aimerait bien que la performance parisienne soit appréciée à sa juste valeur à cet instant de la saison. 

« Avec cette qualification pour la 1/2 finale de la Coupe de France obtenue hier soir par la grâce d’une victoire 2-0 devant Monaco, le PSG est, au moins jusqu’à mercredi prochain, encore qualifié dans les quatre compétitions dans lesquelles il est engagé. Les esprits chagrins diront que, vu l’effectif, c’est la moindre des choses. D’autres, peut-être plus objectifs, reconnaîtront qu’avec le nombre d’absents que connaît le champion de France depuis le début de la saison, c’est plus que correct (…). Du coup, en vue du match de Stamford Bridge mercredi, l’impasse côté parisien sera peut-être faite sur le match de samedi face à Lens. Un match très compliqué face à la bande à Mourinho mais qui, même en cas d’élimination, n’empêchera pas Paris d’être encore en course pour un historique triplé. Ce qui, vous l’avouerez, n’est pas si mal pour une équipe de stars trop payées entraînées par une nullité chronique (ironie) », a glissé le consultant de Canal+, qui sait qu’un triplé en France est toujours envisageable pour Paris, même si le match de mercredi prochain face à Chelsea conditionnera la suite de la saison. 

Share