Le PSG est prévenu, Metz va jouer sa peau

Le PSG est prévenu, Metz va jouer sa peau

Photo Icon Sport

Bordeaux, Paris SG, Marseille, en une semaine. Tel est l’incroyable programme des Messins actuellement, alors que le club lorrain joue à fond sa dernière petite chance de se maintenir en Ligue 1. L’espoir est revenu après les succès devant Lens et Toulouse et les nuls à Caen et Bordeaux. Mais une défaite au Parc des Princes ce mardi serait quasiment synonyme de relégation, surtout que la bataille fait rage pour éviter la 18e place. Florent Malouda, le plus expérimenté joueur de l’effectif messin, en est parfaitement conscient, mais rappelle que son équipe devra tout donner pour créer l'exploit au Parc.

« Plus on se rapproche de la fin du championnat, plus on a cette obligation de résultat. C'est ce qui fait que, samedi, on était déçu du nul à Bordeaux, qui en soi pourrait être un très bon résultat. Mais on a cette  obligation. Il faut vite chasser la frustration, la déception. Nous devons nous mettre vraiment dans la peau d'une équipe qui n'a rien à perdre, en respectant Paris mais pas trop. Paris joue le titre et il faut avoir cette humilité. Il faut être bien organisé, bien préparer le match, collectivement, tactiquement, et après, tenter. Essayer de ne pas subir comme en deuxième période à Bordeaux parce que là, cela va être un, voire deux crans au-dessus. Mais il faut y aller pour oser et ramener quelque chose, on a besoin de points.  Pour se maintenir, je pense qu'on a les capacités mais il faudra jouer avec le coeur, beaucoup de coeur et, par rapport à la deuxième  période à Bordeaux, avec un peu plus de jugeote dans les choix pour gérer les temps forts et les temps faibles », a indiqué à l'AFP le milieu de terrain du FC Metz, qui a déjà fait savoir qu’il serait libéré de son contrat si jamais le club lorrain descendait en L2, mais resterait en cas de maintien. 

Share