Le PSG doit mettre Cavani et Motta sur le banc

Le PSG doit mettre Cavani et Motta sur le banc

Photo Icon Sport

Dans une semaine, c’est la Ligue des Champions et le gros match face à Chelsea. Et on ne peut pas dire que la montée en puissance tant annoncée du PSG soit criante. L’efficacité n’est pas au rendez-vous devant, et le jeu au milieu de terrain peine à se développer de manière fluide. Deux défauts qui font bondir Damien Degorre, journaliste à L’Equipe pour qui Laurent Blanc doit faire des choix forts rapidement en mettant les deux principaux coupables sur le banc de touche, malgré leur statut. 

« Les promesses de Laurent Blanc de durcir son management ne seront tenues que lorsque l’entraîneur ira vraiment au bout de sa logique. Cela a produit de premiers effets positifs mais ce n’est pas suffisant. Paris dispose d’un effectif qui permet d’effectuer de vrais choix et de trancher dans le vif lorsque la situation l’impose. Et en ce moment, elle impose une remise en question d’Edinson Cavani et de Thiago Motta. Dimanche, le premier a réduit en miettes toutes les occasions de but de son équipe, ou presque, par manque de réalisme, de lucidité ou bien par maladresse, tout simplement. Le cas de Thiago Motta est un peu différent. Lui n’est pas maladroit, il est juste trop lent et il ralentit la construction du jeu de sa formation. Avec Yohan Cabaye ou Adrien Rabiot, Blanc a des solutions au milieu de terrain. Avec Ezequiel Lavezzi, plutôt performant à chaque fois qu’il l’a utilisé en 2015, il dispose d’un attaquant remuant qui ne fera pas pire que le Cavani de dimanche. L’heure de montrer à son vestiaire que les statuts ne sont pas uniquement dictés par les montants de transferts n’a jamais été aussi proche. Et c’est aussi une façon de montrer qui est le patron. Au moins jusqu’en juin », a expliqué Damien Degorre, qui sait que ce pari serait particulièrement osé à l’approche de la période décisive de la saison du PSG. 

Share