Le PSG devra verser 5,5ME à l'URSSAF pour un vieux dossier

Le PSG devra verser 5,5ME à l'URSSAF pour un vieux dossier

Photo Icon Sport

La Cour d'appel de Paris a condamné ce mardi le Paris Saint-Germain et d'autres intervenants à verser 5,5ME de dommages et intérêts à l'URSAFF dans une affaire qui remonte à la période 2000-2005 et qui concernait des primes non déclarées et versées des joueurs du club de la capitale. La justice reproche au PSG d'avoir, à l'époque, déguisé sous forme de droit à l'image, notamment avec Nike, des bonus versés à différents joueurs, tout cela pour ne pas payer de charges sociales. D'ailleurs l'équipementier américain a lui aussi été condamné à payer une amende de 150.000 euros et devra contribuer à payer les dommages et intérêts que Paris doit désormais régler.

Dans ce dossier, les noms de Jay Jay Okocha, Gabriel Heinze, Mauricio Pochettino, Ronaldinho, Pauleta ou Nicolas Anelka et Frédéric Dehu avaient été cités, mais les joueurs n’ont pas été concernés par ces poursuites, contrairement à certains agents. Les deux présidents du PSG cités dans cette affaire, Laurent Perpère et Francis Graille, avaient eux été condamnés en première instance. Selon l’AFP, la firme Nike n’a pas encore décidé si elle allait déposer un pourvoi en cassation, tandis que du côté du Paris Saint-Germain c’est silence radio.

Share