Le PSG dans la cour des très très riches, l'OM et l'OL en chute libre

Le PSG dans la cour des très très riches, l'OM et l'OL en chute libre

Photo Icon Sport

Réalisé par le cabinet Deloitte, le classement des clubs de football les plus riches au monde a été dévoilé. Avec une surprise qui, tout compte fait, n’en est pas vraiment une. Le PSG fait en effet son entrée dans la cour des grandes puissances financières, directement à la cinquième place grâce à un chiffre d’affaires estimé à 398,8 millions d’euros sur la saison 2012-2013. Plutôt impressionnant lorsque l’on constate que le club de la capitale est simplement devancé par les intouchables Real Madrid (518,9ME de chiffre d’affaires), le Barça (482,6ME), le Bayern Munich (431,2ME) et Manchester United (423,8ME), soit des récents vainqueurs de la Ligue des champions. Alors comment expliquer un tel classement pour le PSG tandis que les droits TV français sont bien inférieurs à ce qui se fait notamment en Angleterre ? D’autant que le Parc des Princes n’a pas été agrandi afin d’augmenter le nombre de places.

Première réponse, assez évidente, le PSG profite surtout des contrats sponsoring signés par son propriétaire Qatar Sports Investments. On pense notamment au contrat liant le club à l’opérateur téléphonique Ooredoo (75ME) et à QTA (100ME), bien que ce dernier ait été dévalorisé de moitié par l’UEFA. Il faut également prendre en compte la hausse des revenus les jours de matchs (53,2ME) et surtout des droits TV qui ont doublé grâce à la Ligue des champions (90,9ME).Compétition dans laquelle l’OM et l’OL ne brillent plus depuis quelques années, d’où leur chute dans ce classement puisque le club phocéen se retrouve à la 30e place (104,3ME de chiffre d’affaires) pendant que Lyon a tout simplement disparu en attendant la livraison de son stade des Lumières en 2016. Pas non plus de traces de l’AS Monaco, qui pourrait profiter de cette saison pour se refaire une santé en C1. 

Share