Le PSG accepterait-il une révolution fracassante au classement ?

Le PSG accepterait-il une révolution fracassante au classement ?

Photo Icon Sport

Le Journal du Dimanche a demandé à la société Sportlab de réaliser un classement de la Ligue 1 dit équitable. L'idée est de modifier les résultats de notre championnat en tenant compte des investissements financiers faits par les clubs et en donnant des handicaps. Et forcément le grand perdant serait le PSG.

Saint-Etienne champion l'an passée juste devant l'OL et Montpellier, Angers leader cette saison devant Caen et Reims, voilà l'exemple de ce que ce classement équitable pourrait donner s'il était mis en place en France, ce qui est évidemment une utopie totale. Si l'OL et l'OM n'auraient pas réellement grand chose à perdre, mais également à gagner, dans ce classement, le Paris Saint-Germain reculerait évidemment beaucoup, les résultats détaillés n'étant pas à la hauteur de l'énorme investissement fait par Qatar Sports Investments. Ainsi, l'an dernier, le PSG se serait classé...15e et il serait actuellement 6e du classement. Pour aboutir à ce ce résultat, Sportlab donne des handicaps aux équipes en fonction de leurs investisssements et Paris aurait ainsi entre 1 et 2 buts de retard lors de toutes ses rencontres.

Un calcul que le patron de Sportlab a justifié, admettant quand même que cela n'était pas demain la veille que les choses allaient évoluer dans ce sens. « Le correctif ne plombe que le PSG et à un degré moindre Monaco. Mais c’est à l’image de l’écart de budget démesuré entre Paris et les autres. Comme un grand prix de F1 entre une Ferrari et des Twingo. Pour être un champion équitable, le PSG doit gagner tous ces matches par deux ou trois buts d’écart alors qu’un seul but suffit en L1, surtout avant un match européen important. Il serait amusant de demander à Laurent Blanc s’il est prêt à gagner aussi le championnat équitable. Je n’y crois pas une seconde mais ça aurait du panache ! Le PSG pourrait alors dire qu’il est le club qui fait la meilleure utilisation des fonds à sa disposition », explique Gilles Dumas, qui sait très bien que ce classement équitable restera une douce idée. Mais le foot et plus généralement le sport ont-il déjà été équitables ?

Share