Le Pen veut virer Zlatan, les Ecolos pensent aux arbitres

Le Pen veut virer Zlatan, les Ecolos pensent aux arbitres

Photo Icon Sport

A quelques jours du premier tour des élections départementales, Zlatan Ibrahimovic s’est invité dans la campagne. En effet, après ses propos de dimanche envers l’arbitre et la France, le buteur suédois du Paris Saint-Germain a donné du grain à moudre aux politiciens qui ont tous fustigé la déclaration énervée d’Ibrahimovic, en ayant des angles différents destinés, et c’est légèrement visible, à flatter leurs électeurs. Pour Marine Le Pen, les choses sont claires : « Ceux qui considèrent que la France est un pays de merde peuvent la quitter. C'est aussi simple que ça ». Pour Yann Galut, député socialiste du Cher, c’est Paris qui doit se remettre en cause : « Alors à tous les Amis Parisiens...on en pense quoi de Zlatan et de ses propos sur la France qui ne mérite pas le PSG ? ». Tandis que François de Rugy, député écologiste de Nantes qui veut rendre le vote obligatoire en France, est lui plus sensible aux arbitres : « Comment obtenir le respect des arbitres dans les matchs amateurs si des professionnels (surpayés!) sont totalement irrespectueux ? ». Et on finira avec l’intervention de Mehdi Ouraoui, élu socialiste d’Aquitaine : « Ouf, la chance! Si Mamadou ou Mohamed avait tenu les propos de Zlatan,ce soir on aurait tous un-grave-probleme-d'intégration,mais là ça va… ». Sacré Zlatan, il ne se doutait probablement pas de l’impact de sa colère…

Share