Le clan Motta a une explication pour la sanction de Brandao

Le clan Motta a une explication pour la sanction de Brandao

Photo Icon Sport

Dans l’affaire du coup de tête donné par Brandao à Thiago Motta, le milieu de terrain du PSG n’a pas voulu en rajouter une fois que les faits ont été avérés, puisqu’il n’a pas porté plainte contre le Brésilien. Néanmoins, une enquête de police a eu lieu, ce qui a abouti ce jeudi sur la décision du tribunal correctionnel de Paris de condamner l’attaquant bastiais à un mois de prison ferme, permutable en travaux d’intérêt général. Pour le représentant du joueur du PSG, l’absence de Brandao n’a visiblement pas plu aux instances et la coïncidence entre la date de son opération à la cuisse le jour même de son procès, alors que le joueur a encore du temps devant lui avant son retour à la compétition, n’a pas convaincu grand monde. 

« Je pense que si vous réfléchissez un peu à la peine, c’est un mois ferme, c’est à dire moins de mois que le sursis qui avait été requis. Je pense que c’est un signe que le tribunal a trouvé que l’absence de Brandao était un peu préjudiciable. Il est préférable que celui qui est poursuivi soit présent. Ils ont voulu marquer le coup, car les images ont beaucoup circulé. Ça donne une image regrettable pour les jeunes. Les footballeurs professionnels doivent montrer l’exemple », a expliqué sur BFM TV l’avocat de Thiago Motta, dont le client était entendu comme victime dans cette affaire. 

Share