La police justifie le blocage d'Ultras du PSG à Charléty

La police justifie le blocage d'Ultras du PSG à Charléty

Photo Icon Sport

C’est une situation assez surréaliste qui s’est déroulée dimanche à l’entrée du Stade Charléty où l’équipe féminine du Paris Saint-Germain recevrait Metz en championnat. En effet, alors que l’enceinte de 20.000 personnes était quasiment vide, plus de 200 supporters du PSG étaient empêchés d’entrer par d’importantes fortes de police. Même s’ils sont restés sur place pour encourager de l’extérieur les filles de Farid Benstiti, ces fans parisiens avaient bien du mal à comprendre cette interdiction d’acheter des tickets et d’entrer dans le stade. Dans le Parisien, les explications sont tombées. « Ils ne venaient pas pour assister au match. Ils étaient là pour manifester et montrer qu’ils continuent à s’opposer à la politique du club en matière de supporterisme », a précisé un représentant des autorités, affirmant que des interdits de stade et des Ultras impliqués mercredi dans des incidents à Utrecht avaient été repérés parmi les supporters présents à Charléty. Autrement dit, une majorité a payé pour une minorité. Dommage pour les filles du PSG, c’est d’ailleurs ce qu’a reconnu leur entraîneur : « Charléty, c’est grand et vide alors je ne sais pas pourquoi on a interdit à ces supporteurs l’accès aux tribunes. Mais j’aurais préféré qu’ils entrent pour nous encourager. » Cela n'a toutefois pas empêché les filles du PSG de s'imposer 7-0.

Share