La fin du fair-play financier pour le PSG ?

La fin du fair-play financier pour le PSG ?

Photo Icon Sport

Limité dans ses achats cet été, le PSG s’était vu reprocher par l’UEFA des pertes trop importantes après la réévaluation de son principal contrat, celui avec l’office du tourisme du Qatar (QTA), qualifié de deux fois trop généreux avec le club de la capitale française. Une nouvelle réunion aura lieu de manière imminente entre les clubs touchés par les mesures du fair-play financier et l’instance européenne, histoire de pouvoir éviter de nouvelles sanctions, ou montrer les progrès économiques réalisés depuis. C’est dans cette dernière optique que le PSG se trouve, puisque, au moment où les clubs français sont pour la plupart dans le rouge, comme expliqué dans cet article, les dirigeants franciliens ont tout simplement annoncé au Parisien, dans une précision suite à un article du journal, que « le résultat du club au 30 juin 2014 est à l’équilibre et cela sans intervention de l’actionnaire ». S’il devait être confirmé, ce résultat financier devrait empêcher toute sanction provenant du fair-play financier, dont l’une des mesures phares est d’obliger les clubs à combler leur déficit - et non pas leurs dettes – pour pouvoir ensuite dépenser, notamment sur le marché des transferts. Reste à savoir, dans cet équilibre annoncé, si la part du fameux contrat magique avec QTA à 200 ME annuels, est pris en compte, alors que celui-ci risque d'avoir du mal à passer en l'état auprès de l'UEFA, un an plus tard.

Share