L’UEFA montre au PSG comment il faut investir

L’UEFA montre au PSG comment il faut investir

Photo Icon Sport

Cela sera surement l’un des grands débats de l’automne au sein du football européen. Les sanctions prises par l’UEFA à l’encontre du PSG et de Manchester City notamment ont clairement freiné les achats de ces deux clubs, très offensifs sur le marché des transferts ces dernières années. Et si, dans un premier temps, Nasser Al-Khelaïfi a assuré que cela n’impacterait pas les achats du club de la capitale, il faut bien reconnaître que cela a été le cas, comme l’a expliqué également Laurent Blanc. Le dirigeant qatari n’a finalement pas caché son mécontentement dès le début du mois de septembre, expliquant que cette mesure était injuste à ses yeux, et favorisait les gros clubs déjà en place. Pour Andrea Traverso, responsable du fair-play à l’UEFA, Paris doit simplement cibler ses investissements sur l’extra-sportif, et attendre d’avoir des revenus en augmentation pour pouvoir recruter comme bon lui semble. 

« Injuste ? On ne partage pas cette vision. On aime les investisseurs et le système ne les empêche pas de venir dans le foot. Ils ont la possibilité d'investir des moyens illimités dans les infrastructures, dans le développement des jeunes, dans les projets pour la communauté. On met l'accent sur une meilleure capacité de gestion du club. Plus d'investissement, cela veut dire plus de revenus sur le long terme. Tous les investissements du PSG pour le Parc des Princes, c'est très bien et cela va apporter des fruits au club. On ne peut qu'encourager ce type de démarches », a expliqué Andrea Traverso sur Canal +. Le PSG sera reçu par l’UEFA au mois d’octobre, et l’instance européenne a déjà fait savoir qu’il pourrait y avoir des modifications dans le système du fair-play financier mis en place, même si on ne sait pas encore si cela ira dans le sens du PSG. 

Share