Ibrahimovic, Rabiot, le public… Al-Khelaïfi hausse le ton

Ibrahimovic, Rabiot, le public… Al-Khelaïfi hausse le ton

Photo Icon Sport

Dans un entretien accordé au Figaro, Nasser Al-Khelaïfi a évoqué l’avenir de Zlatan Ibrahimovic et d’Adrien Rabiot. Sans oublier de rappeler le public du Parc des Princes à l’ordre.

Nasser Al-Khelaïfi a pris la parole. Et certains feraient mieux de l’écouter… A commencer par Adrien Rabiot, qui a récemment affirmé que le Paris Saint-Germain ne pourrait pas lui refuser un départ en prêt cet hiver. Un cadeau refusé avec autorité par le père Nasser, énervé contre son joueur qui ne bougera pas cet hiver.

Rabiot sévèrement recadré !

« J’ai été très déçu, je le lui ai dit en face. Ces déclarations sont inacceptables. Je n’ai pas du tout apprécié le fait qu’il déclare qu’un prêt serait un cadeau de Noël. C’est un manque de respect total envers le club formateur qui a tant fait pour lui, a réagi le président du PSG. Il a vingt ans, il joue régulièrement dans une grande équipe. Il est issu du centre de formation, le club lui a beaucoup donné. Je n’accepterai jamais qu’il se considère plus important que le club. Le club sera toujours plus important que n’importe quel joueur. C’est un grand talent. Mon rêve serait qu’il devienne capitaine du PSG un jour. Mais il doit respecter le club, le coach et ses coéquipiers. Il fait partie de la famille PSG et il doit la respecter. Il a compris le message. Il sera là à 100% en janvier. »

Ibrahimovic, rendez-vous en février

Autre joueur de l’effectif en pleine réflexion quant à son avenir : Zlatan Ibrahimovic (34 ans). Mais s’il attend un signe de la part de ses dirigeants, le Suédois bientôt en fin de contrat devra patienter encore un peu. « J’ai un grand respect pour Zlatan en tant que joueur, il reste toujours extrêmement professionnel. Nous n’oublierons jamais ce qu’il a fait pour le PSG. Les fans ne l’oublieront jamais. Il adore Paris, il adore le PSG. Chaque match le rend heureux comme s’il avait 16 ans, il ne veut jamais quitter le terrain, cela prouve sa motivation pour le projet. Il donne tout son cœur pour le club. Nous discuterons en février de son avenir, de ce qu’il veut faire. Il sait que je le soutiens toujours », a confié le Qatarien, beaucoup moins fier des spectateurs du Parc des Princes qui ont chambré Kevin Trapp après son erreur dimanche contre Lyon (5-1).

Le coup de gueule contre les supporters

« Je n’accepterai jamais que notre public se montre hostile à un de nos joueurs, a-t-il prévenu. Nous donnons notre temps, notre cœur, notre passion pour le public. J’aime le voir arborer des grands sourires. Nous avons besoin de nos supporters. J’aimerais que le public soit tout le temps derrière nous, de la première à la dernière minute. On a besoin des fans, de l’ambiance du stade pour transcender l’équipe. C’est mon message, soyez toujours derrière les joueurs de la première à la dernière minute ! Parfois je trouve que le public du Parc est un peu trop calme, et certains sifflets à la fin du match contre Saint-Etienne en Coupe de la Ligue, je ne les ai pas compris non plus. » Entre Blaise Matuidi, Serge Aurier, Angel Di Maria, Laurent Blanc et maintenant Al-Khelaïfi, les Parisiens ne sont vraiment pas satisfaits de leurs supporters.

Share