Formation, fair-play financier, le PSG est largué estime Fernandez

Formation, fair-play financier, le PSG est largué estime Fernandez

Photo Icon Sport

Le PSG est encore un club jeune au regard de certains grands d’Europe, mais l’arrivée des investisseurs qataris le fait grandir à toute vitesse. Et tout ne suit pas constate Luis Fernandez, ancien joueur et entraineur du club de la capitale, pour qui il y a des domaines dans lesquels le Paris SG n’a absolument rien d’un ténor du continent. Et le consultant de RMC de citer le domaine de la formation des jeunes, des recrutements d’éléments prometteurs, et même de l’anticipation du fair-play financier, qui n’a pas été bien géré selon l’ancien membre du carré magique.  

« On a l’impression que le club n’a pas anticipé le fair-play financier, comme s’il avait cru qu’il allait passer entre les gouttes alors que tout le monde savait à quoi s’attendre. Il y a eu un coup d’arrêt, un avant et un après. Les grands clubs recrutent aussi des jeunes joueurs qu’ils prêtent. Qu’est-ce qui empêche le PSG d’acheter un Boufal, par exemple, tout en le laissant à Lille ou à d’autres clubs en France ou ailleurs ? Pourquoi Paris n’a-t-il pas gagné la Coupe Gambardella depuis 1991 et pas disputé de finale depuis 1998 quand on sait l’importance de la formation dans un club comme Barcelone ? », a balancé dans France Football un Luis Fernandez qui sait pourtant que peu de clubs au monde arrivent à sortir des joueurs capables d’atteindre le plus haut niveau mondial comme le FC Barcelone. 

Share