Fair-play financier et PSG, la FFF a une réponse bancale

Fair-play financier et PSG, la FFF a une réponse bancale

Photo Icon Sport

Noël Le Graët a pratiqué la politique et il sait donc parfaitement qu’une bonne dose de langue de bois permet parfois de se sortir d’une question très précise. Interrogé sur le fair-play financier et les sanctions de l’UEFA à l’encontre du PSG, dans l’émission de Canal+ Enquête de foot, le patron de la Fédération Française de Football a réussi à donner à la fois raison à l’instance européenne du football, tout en défendant la position du Paris Saint-Germain. Une position forcément prudente de la part de Noël Le Graët, qui doit composer avec tout le monde.

« Les règles de l’UEFA ont quelque chose de positif : c’est un signe pour que les gros investisseurs ne faussent pas les compétitions par rapport aux recettes naturelles. C’est cette différence entre les recettes naturelles et les éventuelles subventions qui peuvent fausser, qui pourrait être reprochée aujourd’hui au PSG par l’UEFA. (…) J’aime bien le PSG, on a besoin du PSG en France, Paris a besoin d’une grosse équipe. Je ne dis pas que les sanctions sont injustes, mais ça tombe un peu au mauvais moment : Paris vient d’arriver avec un capital très différent de ce qui s’est fait jusqu’à présent et monte une très belle équipe capable de rivaliser avec les meilleurs d’Europe. Ceci dit je maintiens que le signe de l’UEFA est un bon signe. (…) Le PSG est indispensable au football français, mais de l’autre côté l’UEFA a raison de faire en sorte de réguler le plus possible les sommes qui ne sont pas naturelles », a indiqué le président de la Fédération Française de Football, qui sait qu’il n’est pas facile de fixer un curseur dans ce domaine. 

Share