Et si le PSG ne devenait jamais un grand d'Europe questionne Balbir

Et si le PSG ne devenait jamais un grand d'Europe questionne Balbir

Photo Icon Sport

C’est indéniablement le plus gros test de sa saison que s’apprête à passer le PSG ce mercredi à Londres. Face à Chelsea, Paris se doit de franchir le cap des 1/8e de finale, histoire de ne pas marquer une régression dans sa récente histoire européenne, ce qui serait très mal vécu par l’état-major parisien. Pour Denis Balbir, cette rencontre pourrait bien être un tournant pour le club de la capitale, l’investissement financier colossal effectué demandant forcément des résultats rapides, et pas des performances continentales de second plan. 

« Si par hasard le PSG prenait la porte de la Ligue des Champions dès les huitièmes de finale, soit un tour de moins que la saison dernière, il faudra avoir la lucidité d’y voir, soit les limites d’un club aux envies folles de réussir, qui s’en donne les moyens financiers mais dont la mayonnaise technique tarde à prendre, soit de la malchance, soit selon le déroulement du match, d’y voir, ce qui est toujours très Français, des raisons de croire dans l’échec, à des lendemains meilleurs.  Il est juste indispensable de retrouver une efficacité d’un grand d’Europe, car le score du match aller, avec ce but encaissé au Parc est défavorable. Pour le reste, un match reste un match, où tout est possible. Surtout celui-là. On a envie d’y croire », a conclu, dans un élan d’optimisme, le consultant de Yahoo sur son blog. Ces deux dernières saisons, le PSG a échoué en quart de finale de la Ligue des Champions, face à Barcelone puis Chelsea.

Share