Et bam, le Bayern allume le PSG devant l'UEFA

Et bam, le Bayern allume le PSG devant l'UEFA

Photo Icon Sport

Si l’UEFA est prête à la discussion sur certains arguments du PSG et de Manchester City quant à l’application du fair-play financier, l’instance européenne peut compter sur le Bayern Munich pour lui rappeler ce qu’elle a promis de l’autre côté. Le club bavarois fait partie des ennemis déclarés du club de la capitale, et ses dirigeants n’hésitent jamais à tacler le « nouveau riche » du football européen dès qu’ils le peuvent. En marge de la réunion sur le fair-play financier, Karl-Heinz Rummenigge a ressorti l’artillerie lourde contre le PSG dans Goal. 

« Les équipes qui sont dans les mains d’un investisseur seraient extrêmement avantagées (si le fair-play financier n’avait pas été instauré, ndlr). Jetons un œil par exemple sur le Paris saint-Germain : Une grande entreprise est derrière ce club. Avec de l’argent presque à l’infini. Depuis, la puissance de l’équipe est très dépendante du marché des transferts, et le PSG pourrait investir indéfiniment. Nous pensons que ce n’est pas juste (…). Nasser al-Khelaïfi dispose toujours de moyens conséquents, il conduit une voiture très rapide. Mais les Ferrari peuvent aussi faire des dégâts si on les conduit trop vite. Le PSG a été condamné l’été dernier. Il a eu une amende énorme et a dû réduire son effectif de 25 à 21 joueurs en Ligue des champions. Vous ne pouvez pas ignorer les signaux de l’UEFA. Par contre, Le Real et Barcelone ne sont pas un gros problème. Bien qu’ils aient une montagne de dettes très élevées. Ils sont actuellement en conformité avec le fair-play financier, au moins cela ne pose pas de problème. Le fair-play financier est basé sur la règle de l’équilibre. Cela consiste tout simplement à ne pas dépenser plus que ce que l’on peut assumer. Néanmoins, je ne condamne pas le PSG. Je les comprends même. Le club était depuis 20 ans dans l’obscurité jusqu’à ce qu’il ait été repris par un cheik », a balancé Rummenigge, qui, tel qu’il était sur le terrain, ne lâche visiblement rien de ses cibles favorites quand il les a dans le collimateur. 

Share