Denis Balbir mise plus sur l'OM que sur le PSG

Denis Balbir mise plus sur l'OM que sur le PSG

Photo Icon Sport

Dans la bataille pour le titre de champion de France, cette 15e journée a provoqué un nouvel écart entre le duo OM-PSG et les poursuivants, puisque l’OL et Bordeaux sont à six points. Dans une semaine qui verra Marseille aller mardi à Lorient, puis recevoir Metz dimanche prochain, tandis que le PSG ira à Lille mercredi puis recevra Nantes samedi, c’est le club de la capitale qui parait le plus en danger. Pour Denis Balbir, si le duel OM-PSG est intense, l’Olympique de Marseille semble avoir plus d’atouts que le Paris Saint-Germain.

« Les forces en place ne sont pas les mêmes. Si les deux grands favoris du championnat sont au coude à coude, ils ne dégagent pas des forces identiques. Marseille mis en difficulté par séquences face à Nantes continue d'avoir ce jeu empreint de force et de certitudes où les joueurs de Bielsa s'éclatent et prennent leur pleine mesure. Une vraie force collective qui se transforme en char d'assaut. Mandanda est redevenu l'un des meilleurs d'Europe à son poste et ce n'est pas une anecdote de dire que le Vélodrome redevient un Stade imprenable, ce qui compte toujours dans une saison au fil des visites d'adversaires, où donc justement les adversaires prennent peur... Marseille contre Nantes a signé une septième victoire consécutive dans le plus beau stade de France (…) Paris reste très poussif dans le jeu, et malgré cette victoire face à Nice, voilà un match où les hommes de Laurent Blanc se sont fait peur. Après une première période très honnête et un penalty transformé par Zlatan, son 6ème but en championnat, Paris s'est endormi en deuxième, n'arrivant pas à se mettre à l'abri d'une formation niçoise prête pour l'exploit. Paris n'a certes pas encaissé de but, mais n'a marqué que sur ce penalty où Zlatan a endossé sa cape de sauveur. Paris moyen, mais Paris vainqueur, avec comme signature, 9 victoires de rang toutes compétitions confondues, et une sixième en championnat. Un point qui rassure et qui n'est pas négligeable, Ibrahimovic ne souffre plus et progressivement revient dans le coup physiquement. Talon guéri, talent intact, la force de Paris reste, outre le retour du grand Suédois, très individuelle, avec les autres stars présentes.Cette semaine sera celle de la confirmation d'un duel qui se met doucement mais sûrement en place, où chaque détail comptera, où la pression ne fera qu'augmenter déjà, à encore pourtant... 23 journées de la fin du championnat », fait remarquer le consultant de Yahoo Sport à cet instant de la saison. 

Share