Courbis voit une ombre et des ficelles derrière Rabiot au PSG

Courbis voit une ombre et des ficelles derrière Rabiot au PSG

Photo Icon Sport

Depuis dimanche, le dossier Adrien Rabiot est revenu sur la table au PSG, le milieu de terrain parisien ayant fait part de son intention de changer d'air lors du mercato d'hiver s'il n'avait pas de temps de jeu. Aligné mardi soir face à Donetsk, Adrien Rabiot a compris que les supporters du Paris Saint-Germain avaient du mal à encaisser ses déclarations lors de Téléfoot. Et dans ce dossier Rabiot, Rolland Courbis a reconnu que la sortie médiatique du jeune milieu de terrain était surprenante, le coach de Montpellier, et consultant de RMC, n'étant pas loin de voir un club autre que le PSG tirer les ficelles afin de pourrir la situation et obtenir un transfert ou un prêt du joueur.

« Moi, je ne connais pas toutes les relations au sein du PSG entre Rabiot, maman, le président, Laurent Blanc. Mais il y a deux choses qui m’étonnent, premièrement c’est que Rabiot ne soit pas content, et deuxièmement que Laurent ne soit pas content et le dise aux médias. Rabiot, tu lui dis : « Mon chéri, tu reviens me voir en mai, le bilan d’une saison c’est en mai, pas à Noël ! Tu t’entraînes avec des grands joueurs tous les jours, et avec un salaire royal, tu peux progresser tous les jours et ça, on ne te le fait pas payer. On te paie même pour ça. L’éventualité d’un départ, c’est en mai, pas avant. Maintenant, tu sors du bureau, je ne veux plus te voir » (…) Qu’un joueur ait envie de jouer, on ne va pas lui reprocher. Par contre, s’il veut plus de temps de jeu, c’est peut-être pour être dans le groupe français de l’Euro 2016 ? Mais tu veux jouer où ? Dans un club de milieu de tableau ? Non. Il y a peut-être un club qui en coulisse emmerde et c’est pour cela qu’il tient ce discours. Il y a peut-être un club preneur qui utilise cette stratégie. Il ne faut pas prendre les gens pour des cons », a expliqué Rolland Courbis, qui ne croit pas qu’Adrien Rabiot se soit lancé comme cela dans une telle déclaration à cet instant de la saison.

Share