Cavani, un divorce à la Rybolovlev avec son ex

Cavani, un divorce à la Rybolovlev avec son ex

Photo Icon Sport

Si Edinson Cavani n’a pas rejoint sa sélection nationale, l’Uruguayen a profité de cette trêve internationale pour effectuer un travail spécifique devant le but, salué par Laurent Blanc : « Il a fait 10 jours exceptionnels sur le plan physique et technique. Il a dû retrouver certaines sensations surtout devant le but », a témoigné l’entraîneur du Paris Saint-Germain ce jeudi. Mais l’attaquant parisien en a également profité pour mettre de l’ordre dans sa vie privée. Cavani s’est donc rendu à Naples afin de connaître la décision du juge concernant son divorce qui le perturbe depuis des mois. 

Et le verdict est tombé, à en croire Il Mattino, l’ancien joueur du Napoli devra verser une pension alimentaire de 25 000 euros par mois à son ex-femme Maria Soledad, qui a aussi obtenu la moitié des gains de Cavani pendant la durée de leur mariage ainsi que la séparation de leurs biens. La note est salée pour l’attaquant du PSG, et rappelle, pour rester dans le monde de la Ligue 1, celui du patron de l'AS Monaco, Dmitry Rybolovlev, qui avait du céder la moitié de son immense fortune à sa femme récemment. Reste à savoir si cette trêve mouvementée sera réellement bénéfique pour « El Matador ». 

Share