Cabaye, un bug que le PSG évite d'enfoncer

Cabaye, un bug que le PSG évite d'enfoncer

Photo Icon Sport

Le Paris Saint-Germain a mis 45 minutes pour entrer dans son match, samedi contre Lorient, le club de la capitale ayant livré une première période pathétique sur le synthé du Moustoir. Et au milieu de ce naufrage, un joueur a été encore en-dessous, c’est Yohan Cabaye, lequel a débuté par une énorme toile face à Jordan Ayew, et qui a continué sur ce rythme même après la pause. A l’heure de jeu, Laurent Blanc n’avait d’autre choix que de remplacer le milieu international tricolore par Marco Verratti, Cabaye n’ayant pas redressé la barre. Du côté du PSG, les coéquipiers de l’ancien joueur de Newcastle n’ont pas voulu en faire des tonnes, Serge Aurier venant même soutenir, un peu, son coéquipier qui a, lui, filé sans attendre son reste. On peut le comprendre. « Tout le monde a été en dessous en première mi-temps. Yohan est le premier à vouloir être meilleur aujourd’hui qu’hier. Ce n’est peut-être pas l’un de ses meilleurs matchs, mais il en reste beaucoup à venir », a expliqué, dans le Parisien, le défenseur pour tenter de rassurer tout le monde. Même Laurent Blanc semblait un peu groggy par la performance de Yohan Cabaye. « Il y a des choses que tu essaies d’expliquer et que tu ne peux pas expliquer. Techniquement, vous savez le joueur qu’il est…. », a concédé l’entraîneur du Paris Saint-Germain, qui va devoir trouver les mots pour relancer un joueur forcément dépité par son niveau actuel.

Share