Bouchet écoeuré de voir le PSG plus populaire que l'OM

Bouchet écoeuré de voir le PSG plus populaire que l'OM

Photo Icon Sport

Marseille moins populaire que Paris ? À en croire un sondage, la tendance ce serait inversée dans la tête des Français. Christophe Bouchet a tenté, tant bien que mal, d'expliquer ce résultat.

Outre le match de ce dimanche entre le PSG et l'OM, un autre sujet à débat a été posé sur la table dominicale. Un sondage, piloté par Aujourd’hui en France, montre que le club de la capitale est désormais en tête des votes avec 46 %, contre 43 % pour Marseille. L’image parisienne se serait donc améliorée en une saison, même si la formation phocéenne possèderait toujours le plus beau stade et les meilleurs supporters, d'après cette même consultation.

Christophe Bouchet, ancien président de l'OM entre 2002 et 2004, a donné son avis sur ce résultat, qu'il juge surprenant. « Le club populaire français, c'est l'OM. Le PSG est encore en construction et celle-ci me semble un peu virtuelle avec ses centaines de millions d'euros. J'aime bien les clubs avec une identité territoriale et des joueurs du cru. Quand on a un tel différentiel avec les autres, on peut se payer les meilleurs joueurs. Il manque au PSG un ancrage territorial et national. Tant qu'il ne réussira pas à associer cela aux performances sportives, il ne pourra jamais partager les coeurs. Et il manque un joueur qui s'approprie le club. Di Meco et Papin l'ont réussi. Qui aurait dit que Papin serait celui-là à ses débuts à l'OM ? À la fin, il était marseillais. C'était l'homme-club, comme Drogba. Ça, le PSG ne l'a pas et ça ne s'invente pas », a-t-il déclaré sur le site du Parisien.

« L'autre enseignement, c'est que le foot français doit se bouger. Derrière Paris, il devrait y avoir 3-4 clubs dans le top 20 européen. Monaco, c'est n'importe quoi. L'OM est insuffisamment organisé et trop limité. Quant à Lyon, j'espère que ça le fera », a déclaré l'ancien journaliste, qui en a donc profité pour tirer la sonnette d'alarme envers les clubs de province.

Share