Balbir est choqué par la faiblesse des remplaçants du PSG

Balbir est choqué par la faiblesse des remplaçants du PSG

Photo Icon Sport

Afin de ménager ses cadres, Laurent Blanc avait décidé d’aligner une équipe remaniée à Rennes. Mais malgré la victoire du Paris Saint-Germain, certaines doublures parisiennes n’ont pas brillé.

David Luiz, Marquinhos, Javier Pastore et Cavani absents du groupe, Thiago Motta, Marco Verratti et Zlatan Ibrahimovic laissés sur le banc au coup d’envoi… Laurent Blanc avait clairement décidé d’effectuer un large turn-over au Roazhon Park vendredi, ce qui n’a pas empêché le Paris Saint-Germain de s’imposer face au Stade Rennais (0-1). Mais ce n’est pas pour autant que tous les remplaçants parisiens ont tiré leur épingle du jeu, sachant qu’il aura fallu attendre l’entrée de Thiago Motta et Marco Verratti, à l’origine du but d’Angel Di Maria, pour voir la situation se débloquer.

« Si le banc a une utilité en foot et dans les grandes équipes, ce n'est pas Rabiot ou Stambouli qui vont faire fantasmer les supporters tant la faiblesse de ces deux hommes fut criante, a commenté Denis Balbir sur son blog Yahoo. Comme par hasard, impuissant et sans doute énervé de ne pas y arriver, Laurent Blanc fit entrer pour un tout autre résultat, Motta et Verratti. Le jeune prodige italien eut cet éclair que seuls les génies peuvent avoir et Di Maria emmena Paris vers ses 3 points. (...) Du coup, la préparation pour un voyage à Madrid, qui reste essentiel dans le tableau de marche du club, même si ce n'est qu'un "match de poule", est parfaite. Paris continue sa promenade au niveau national, quelles que soient les compositions d'équipe de départ, et quand il faut mettre une estocade, les cadres sont rappelés à la rescousse. » En résumé, la hiérarchie n’est pas près de changer dans l’équipe type du PSG.

Share