Balbir croit l'OL out si le PSG bat Metz

Balbir croit l'OL out si le PSG bat Metz

Photo Icon Sport

Ce mardi soir, dans un match en retard de la Ligue 1, le Paris Saint-Germain reçoit Metz au Parc des princes, et le club de la capitale sera seul en tête du championnat en cas de nul ou de succès face aux Lorrains. A quelques heures de ce rendez-vous Denis Balbir l’affirme haut et fort, le PSG sera champion de France s’il s’impose contre Metz, le consultant de Yahoo ne voyant pas l’OL capable de reprendre trois points au Paris Saint-Germain.

« Tout simplement ce mardi, en cas de victoire, si ce ne sera pas, c'est vrai mathématiquement, le PSG sera champion et aura donc à 4 matchs de la fin, atteint l'un de ses objectifs prioritaires. Trophée des Champions, Coupe de la Ligue, probable titre de champion et une finale de Coupe le 30 mai face à Auxerre, qui serait un dernier coup de collier facile à donner, quand on est sur un nuage, pour clôturer une saison où Paris aura tout réussi, en peinant pourtant, un peu plus que prévu. Si l'heure n'est évidemment pas au bilan, si Paris l'emporte ce soir, les hommes de Laurent Blanc seront champions, pas avec les 10 points d'avance minimum prévus par les plus optimistes, mais tout de même… Pour peu que Cavani, Ibra et les autres trouvent la faille et enfoncent le clou, c'est le goal average, en plus des points, que Paris pourrait soigner. Lyon, à une époque avait décroché tout le monde, dans cette partie arithmétique du classement, mais après la déculottée administrée à Lille, les Parisiens ont une différence de + 35 et l'OL de + 39. Quand on scrute, le calendrier du sprint final, on peut aussi imaginer que le parcours restant de Lyon (Evian, Caen, Bordeaux, Rennes) est plus complexe que celui de Paris, qui après Metz, ira à Nantes, recevra Guingamp, puis voyagera chez Courbis à Montpellier, avant de faire l'énorme fête attendue au Parc contre une formation de Reims, qui sera sauvée ou… à la lutte pour éviter le pire… Avec 68 points chacune, Lyon et Paris sont dans un mouchoir. Si Paris gagne ce soir, qui plus est avec panache, manière et festival de buts… le titre leur tendra les bras », annonce Denis Balbir, qui ne compte pas sur les quatre derniers matches pour bousculer la hiérarchie. 

Share