Affaire Bastia-PSG : Le patron de la LFP promet des sanctions

Affaire Bastia-PSG : Le patron de la LFP promet des sanctions

Photo Icon Sport

Didier Quillot, le directeur général de la Ligue de Football Professionnel (LFP), a pris son temps, mais il a tenu à faire savoir, sur Canal+, que les incidents intervenus vendredi soir lors du match entre Bastia et le PSG n'allaient pas resté sans réponse des instances sportives. Même si le patron de la LFP n'a pas voulu entrer dans les détails, il prévient Bastia que sa méthode de défense, à savoir accuser Lucas d'avoir simulé, ne suffirait pas à lui éviter une sanction.

« Je condamne ce qui s’est passé à Bastia vendredi. La question n’est pas de savoir si Lucas a été touché ou pas. La question c’est qu’il y avait un individu qui n’avait rien à faire dans le stade et qui n’est pas un supporter. Cet individu a essayé de toucher Lucas. Le club de Bastia l’a reconnu. Il faut maintenant que Bastia prenne ses responsabilités et fasse en sorte que cet individu ne puisse pas accéder au stade. Quant à la Ligue, il y aura une commission de discipline qui va ouvrir une instruction dès cette semaine et qui examinera tous les faits survenus pendant le match et l’après-match et qui liera avec attention le report du délégué. Elle décidera ensuite les sanctions appropriées. Elle tiendra en compte aussi ce que Bastia va décider de faire dans les jours qui viennent par rapport à cet individu », a confié Didier Quillot, conscient que les images vues vendredi soir ne contribuent pas vraiment à rendre la Ligue 1 aussi sexy que la LFP souhaite le faire.

Share