A Paris, le PSG n’est pas le bienvenu pour faire la fête

A Paris, le PSG n’est pas le bienvenu pour faire la fête

Photo Icon Sport

Les incidents du Trocadéro en 2012 semblent avoir vacciné les autorités pour un bon bout de temps. Pour le troisième titre consécutif, ce sera le Parc des Princes et rien d’autre, ont fait savoir conjointement la Préfecture de Police et le Ministère de l’Intérieur. Le PSG, histoire de célébrer un éventuel triplé historique dans les compétitions nationales, avait pourtant envisagé deux solutions pour associer la Ville de Paris à ces succès, avec une cérémonie sur l’Hôtel de Ville, ou un tour en bus à impériale aux abords de la Tour Eiffel. Anne Hidalgo, Maire de Paris, avait donné son accord pour les deux possibilités, mais entre les incidents de 2012 et le plan Vigipirate élevé au niveau maximum depuis le début de l’année, les conditions ne sont pas réunies pour un rassemblement en masse dans les rues de la capitale. Et ce ne sont pas les incidents entre la police et des supporters parisiens indépendants à Nantes au début du mois de mai qui vont inciter les autorités à revoir leur position sur ce sujet. Néanmoins, le 30 mai prochain, en cas de succès en Coupe de France face à Auxerre, nul doute que les Champs-Elysées seront envahis, histoire de fêter tout de même ce triplé historique dans le football français. 

Share