Un OL « révolté » ou « blaireau », Aulas annonce l’heure de vérité

Un OL « révolté » ou « blaireau », Aulas annonce l’heure de vérité

Photo Icon Sport

Se faire éliminer par le FC Astra serait, même pour un club qui a souvent revu ses ambitions à la baisse ces dernières années, un véritable camouflet pour l’Olympique Lyonnais. Fidèle à ses habitudes, Jean-Michel Aulas y est allé franco au moment de présenter cette rencontre décisive pour la saison européenne de son club. Sans épargner ses joueurs, le président lyonnais les a mis devant leurs responsabilités, expliquant également qu’il avait utilisé des mots très forts pour tenter de les motiver. Pour ce déplacement en Roumanie, l’OL pourra en tout cas compter sur un JMA remonté comme un coucou, et qui sait que son équipe se fera montrer du doigt en cas d’élimination. 

« Si les joueurs ne font pas un exploit individuellement et donc collectivement, la route s’arrêtera là. C’est l’heure de vérité. Je me suis appliqué à décrire le contexte, à parler d’eux-mêmes, de leurs familles, d’où ils venaient et d’où ils allaient. J’ai parlé de guerres de religions, de rébellion, de lutte des classes. S’ils veulent que l’Olympique Lyonnais passe pour un blaireau, il ne faut pas exister demain. C’est une question d’hommes en vase clos. Il y a des éléments légitimes qui vont mettre cette équipe sur les chardons ardents pour gagner et surtout montrer un visage dont les supporters seront fiers. Venir ici pour eux, c’est comme une marque de confiance.  On a fait en sorte de loger tout le monde en vase clos. Ce n’est pas un hôtel cinq étoiles mais il y a les conditions de révolte, de commando qui vont faire que l’on est entre nous. La motivation vient de la sublimation individuelle et permet au collectif d’être au plus haut niveau », a balancé un président lyonnais qui espère au moins avoir transmis sa motivation au groupe d’Hubert Fournier pour aller chercher cette place en poule d’Europa League.

Share