Touché mais pas coulé, un jeune de l'OL revit

Touché mais pas coulé, un jeune de l'OL revit

Photo Icon Sport

Niveau blessure et indisponibilité, l’Olympique Lyonnais a déjà vu beaucoup de choses ces dernières saisons. Mais parmi les coups durs traversés, les problèmes au dos de Rachid Ghezzal ont coûté cher au club rhodanien, qui misait beaucoup sur son gaucher, qui avait réussi à prendre le relai de Michel Bastos lorsque ce dernier avait quitté le club en janvier 2013. Touché au dos puis opéré en octobre 2013, le Franco-Algérien n’avait pas pu disputer le moindre match de la saison, ce qui n’est jamais évident quand on est encore à l’âge de la progression et de la montée en puissance. Désormais rétabli, Ghezzal fait partie de ces jeunes qui vont devoir saisir leur chance, même si le simple fait de rejouer comble de bonheur le natif de Décines. Et l’idée de le faire avec ses copains de promotions du centre de formation n’est pas pour lui déplaire. 

« On a été formé ensemble, on sait comment on peut jouer les uns avec les autres. C’est une force, mais on a aussi besoin de joueurs expérimentés qui nous recadrent beaucoup. Sur un plan personnel, je revis, je me sens bien. J’espère que le plus dur est  derrière moi et que je vais pouvoir apporter à l’équipe », a confié au Progrès le joueur qui a fait l’objet d’une belle marque de confiance de la part de l’OL, qui lui a prolongé son contrat jusqu’en juin 2017, à la fin justement de cette saison blanche. 

Share