Tolisso donne les vraies raisons de son niveau à l’OL

Tolisso donne les vraies raisons de son niveau à l’OL

Photo Icon Sport

Nettement moins performant que la saison dernière avec Lyon, Corentin Tolisso subit de sévères critiques. Mais le milieu de terrain a profité de sa conférence de presse pour mettre les choses au point.

Après une excellente saison et surtout sa revalorisation salariale cet été, Corentin Tolisso était attendu au tournant. D’où la sévérité des critiques qu’il subit ces dernières semaines, lui qui, selon certains, aurait rapidement pris la grosse tête au sein du vestiaire de l’Olympique Lyonnais. Une version démentie par l’international Espoirs français, qui a mis l’accent sur la fatigue et la perte de confiance pour expliquer ses difficultés.

« J’ai lu beaucoup de choses sur mon cas. Ce sont des moments difficiles. J’essaie de faire le dos rond, de travailler pour revenir à mon meilleur niveau. J’ai été beaucoup critiqué. J’ai aussi pu faire certains bons matchs mais pas assez selon moi. Il y a de la fatigue. Je manque aussi de confiance en moi. Je tente moins de choses que la saison passée. J’ai joué beaucoup de matchs. Je suis aussi un peu fatigué mentalement. Ça n’excuse pas tout », a reconnu le milieu polyvalent, qui n’est pas imperméable aux commentaires négatifs.

« Je suis toujours le même garçon »

« Les critiques m’ont vraiment marqué. Ce ne sont pas des choses vraies. Je suis toujours le même garçon, je n’ai pas la grosse tête et je ne me prends pas pour un autre. Ça m’a touché. C’est totalement faux, a-t-il démenti. Mes proches savent celui que je suis. Je ne sais pas pourquoi il y a de telles choses dans la presse… L’altercation avec Lindsay Rose ? Ce sont des petites querelles de vestiaire. On s’est parlé et tout va bien aujourd’hui. C’est la vie de groupe. Ça ne devait pas sortir du vestiaire. C’est notre vie privée et ça ne doit pas se retrouver dans la presse. » Mais cette saison, les Lyonnais vont devoir s’y faire, les projecteurs sont braqués sur leurs performances et leurs secrets de vestiaire.

Share