Sonny Anderson dit tout sur l'OL, Aulas, Gourcuff..

Sonny Anderson dit tout sur l'OL, Aulas, Gourcuff..

Photo Icon Sport

Après avoir parlé d'Alexandre Lacazette, sur Foot01.com, Sonny Anderson, ancien joueur de l’OL, de l’OM, de Monaco et du Barça, désormais consultant pour BeInSports, a évoqué l’actualité du club rhodanien et des liens très spéciaux qu’il a avec l’Olympique Lyonnais. L’occasion pour Sonny Anderson de parler du titre, de Jean-Michel Aulas, de Yoann Gourcuff et de tout ce qu’il aime dans cette version 2014-2015 de l'OL qui s’apprête dimanche à recevoir Nantes dans un classique du championnat diffusé en exclusivité par BeInSports à partir de 17h. A noter d’ailleurs que Sonny Anderson analysera ensuite ce choc lors du Club du Dimanche avec Alexandre Ruiz.

Foot01.com : Etes-vous étonné du classement de l’Olympique Lyonnais à ce stade de la saison ?

Sonny Anderson : Par rapport au début de saison, je crois qu’on est tous surpris dans le bon sens du terme. Il n’était pas facile de savoir que l’académie de l’OL allait sortir une telle équipe, mais ils ont enchainé des matches et ils restent en tête du classement. Ce n’est pas démérité, ils arrivent à ne pas perdre des matches malgré l’absence de Lacazette, ils sont costauds, solides, c’est une vraie équipe solidaire. Et là je ne suis pas surpris. Là, ils ont eu deux matches de suite où ils pouvaient perdre la première place du classement et ils sont toujours en tête. On dit que c’est la chance des champions, mais sans Lacazette, contre le PSG, c’est Anthony Lopes fait ces arrêts incroyables, ils ne prennent pas de but. Et, dimanche à Lorient, ils ont réussi à égaliser, alors je pense qu’ils peuvent garder cette première place jusqu’au bout.

Quel est le lien spécial que vous avez Lyon ?

 J’ai beaucoup de respect pour Marseille et Monaco. Mais à Lyon j’ai fait partie du projet au départ et réussir ce projet au bout de quatre ans, que cette équipe devienne champion de France, mais aussi une des plus grandes équipes en Europe, cela compte forcément. Je suis attaché à cette ville et ce club, j’habite avec ma famille à Lyon, j’ai beaucoup d’amis dans ce club. L’OL restera plus gravé dans mon coeur que les autres, même si je n’oublie pas les bonnes choses que j’ai vécues à Marseille et Monaco.

Comment jugez-vous les interventions parfois surprenantes de Jean-Michel Aulas sur Twitter ?

Il a ses raisons, cela ne regarde que lui. Il veut partager son avis et parler directement avec les supporters et les gens. Après, il y en a qui aiment et d’autres qui n’aiment pas, mais il est parfaitement conscient de ce qu’il fait, de donner des infos et de parler. Il s’exprime librement sur Twitter, tout le monde peut le faire sur les réseaux sociaux et donc Jean-Michel Aulas aussi. Cela ne m’agace pas, cela ne me fait pas rigoler, s’il le fait c’est qu’il a ses raisons. Chacun prend ce qu’il y a de bien et de pas bien sur Twitter. C’est sa façon de faire…

Comment sentez-vous ce match de dimanche prochain contre Nantes, une équipe qui a besoin de se refaire une santé ?

Nantes ne sait pas trop où se situer actuellement. Ils avaient une solidité défensive remarquable, mais là ils sont en train de la perdre un peu. Pour eux, il n’y a pas mieux pour se relancer que de jouer contre le premier du championnat. C’est le problème dans le championnat de France, les équipes attendent souvent LE grand match contre la grande équipe pour se lâcher, car dans ce cas-là il apparait normal de perdre face au premier à l’extérieur. Si vous gagnez, c’est une surprise, vous n’avez aucune pression sur ce résultat. Ce sera un match difficile, mais Lyon a des joueurs qui ne se posent jamais la question du titre ou d’être à la maison, ils jouent simplement au ballon. Ils ont un système en place, ils essaient de se faire plaisir sur le terrain que ce soit Nantes, Caen, Monaco ou le PSG. Je pense qu’avec le retour de Lacazette ce pourrait être exceptionnel. On a la chance d’avoir une équipe de l’OL qui joue au football et qui est en tête du classement. Lyon tente toujours d’aller marquer, quoi qu’il arrive. 

Vous faites donc de l’Olympique Lyonnais le favori pour le titre ?

Quand vous êtes premiers du championnat devant le PSG et l’OM, qui n’arrivent pas à gagner, alors on ne peut pas dire que Lyon n’est pas le favori. Quand ils jouent de cette façon ils sont les favoris. Après quand on voit l’effectif du PSG, on peut aussi se dire que le Paris Saint-Germain est le favori, mais ils n’arrivent pas à faire ce que fait l’OL. Le premier des trois qui fera un faux pas le paiera, mais ça se jouera jusqu’au bout.

Vous reconnaissez-vous dans cette équipe de l’OL ?

L’OL actuel me fait penser à quand je suis arrivé au club, les joueurs ont sportivement le désir d’arriver tous ensemble. On a perdu dans le football cet amour pour le maillot et le sport. Quand on regarde cette équipe, on ne voit pas un joueur susceptible de quitter Lyon. Je retrouve l’amour pour ce club et je reconnais ce que j’ai vécu lorsque j’étais joueur.

On ne peut pas parler de l’OL sans évoquer Yoann Gourcuff. Quel est votre avis sur ce joueur qui va probablement partir l’été prochain ? Peut-on parler de gâchis ?

Le gâchis c’est surtout pour lui, car il a été souvent blessé et n’a pas réussi à enchaîner les matches. Car quand il a été sur le terrain, et malgré son peu de temps, il a été bon. On est vraiment frustré de ne pas le voir jouer durant une saison entière depuis 2010. On sait qu’il a du talent, mais on devrait peut-être le laisser tranquille et arrêter de se focaliser sur lui quand il rentre dans un match. On ne doit pas le juger aussi vite. Il y a des joueurs comme ça, regardez Diaby à Arsenal. On ne sait pas pourquoi il se blesse, mais on connaît son talent. Yoann Gourcuff vient de passer quatre années difficiles, et il est rentré dans un système où on ne sait plus pourquoi on se blesse, alors on s’écoute trop. Mais j’espère qu’il finira par avoir un titre avec l’Olympique Lyonnais et que ce sera positif pour la suite de sa carrière.

Share