Rose plus proche de l’OL que de Bordeaux !

Rose plus proche de l’OL que de Bordeaux !

Photo Icon Sport

Il est la première énigme de ce marché des transferts. Lindsay Rose n’est certain que d’une chose, c’est de quitter Valenciennes cet été. Le club nordiste descend en Ligue 2, et a besoin de liquidités, chose qu’il a même déjà promis au tribunal administratif de Douai pour éviter une mise en redressement judiciaire. Devant les instances juridiques, c’est l’Olympique Lyonnais qui a été désigné comme le club acquéreur pour 1,8 ME mais en réalité, les choses ne sont pas aussi simples. Tout d’abord, l’OL n’a pas confirmé d’accord, et Bordeaux est depuis longtemps persuadé d’avoir la main sur cette transaction, sans non plus avoir l’accord. Interrogé par Sud-Ouest, le joueur avoue de son côté ne pas vraiment savoir où il atterrira, tout en laissant entendre qu’il se trouve plus proche de Lyon que de Bordeaux. 

« Je sais que cela discute entre Valenciennes et Lyon. Je crois que les deux clubs sont tombés d'accord mais je n'en sais pas plus. De toute façon, je ne peux pas intervenir là-dedans. Moi, je suis tenté de jouer en Ligue 1, après… Je n'ai pas arrêté mon choix de façon définitive. Je ne peux pas dire pour l'instant ce que je vais faire. Je ne peux pas me permettre de dire des choses qui puissent être mal interprétées. Je préfère donc ne rien dire pour l'instant. Après, j'ai eu des discussions avec Willy Sagnol qui m'ont plu, qui font que j'ai quand même envie de bosser avec lui. Après, est-ce que je vais venir ou pas, je n'ai pas les tenants et les aboutissants de l'histoire.  Ce sont mes dirigeants qui discutent, qui décident des clubs avec lesquels ils discutent, du montant d'un éventuel transfert.  Je ne sais pas où je serai la semaine prochaine, à Divonne ou à Lyon. Après, peut-être que d'autres clubs vont arriver. Peut-être que d'autres clubs vont se manifester », a lancé le défenseur international espoir, qui sait que les décisions des instances concernant l’avenir de Valenciennes pourront peser, même si le club désireux de le recruter devra tout d’abord allonger la monnaie auprès de la formation nordiste. 

Share