Riolo demandes des preuves de corruption à Aulas et Ménès

Riolo demandes des preuves de corruption à Aulas et Ménès

Photo Icon Sport

Dans le sprint final vers le titre, les arbitres ne devraient pas être épargnés étant donnés qu’ils subissent déjà énormément de critiques. Tour à tour, Lyon, Marseille ou le PSG ont crié au complot des hommes en noir à leur encontre, ce qui fait tout de même bondir Daniel Riolo. En s’appuyant sur le dernier PSG-Lorient, et notamment un tweet de Daniel Bravo sur le pénalty « généreux » attribué aux Parisiens, un message apprécié par Jean-Michel Aulas et confirmé par Pierre Ménès, le consultant de RMC tire dans le tas, et demande à tous les acteurs du football de la mettre en veilleuse et d’accepter pour une fois les décisions arbitrales. Ou alors de prouver concrètement un complot contre leur club avec des preuves. 

« Il y a une semaine, ça pète dans tous les sens : discussion autour des arbitres, le pétage de plomb de Zlatan, ... On a en contrechamp la réaction absolument géniale de Bielsa, on répète tout le temps les mêmes choses. Et Daniel Bravo en consultant vient envoyer une merde sur l'arbitrage, relayée par Pierre Ménès, relayée par Jean-Michel Aulas. Putain les gars mais arrêtez quoi ! Cela ne sert à rien ! Cela n'apporte rien ! Mais parlez d'autre chose, bon sang ! Parlez de jeu ! Arrêtez ! Quand va-t-on comprendre que cela n'apporte rien de faire cela, sinon entretenir les théories du complot, de machin, de ceci, de cela ? (…) Toutes les semaines remettre, remettre, remettre ! Cela rentre dans la tête des supporteurs qui, pour la plupart, sont aveugles et sont sans arrêt à dire : "Ouais l'arbitre est payé..." Un mec de la dimension de Jean-Michel Aulas, président d'un club comme Lyon, et il enfonce, enfonce, enfonce. En retweetant ça il se dit : "peut-être que demain l'arbitre va nous donner un péno pour équilibrer." Mais merde ! Ce n'est pas du foot ça ! Franchement, les commissions qui se réunissent : chaque mot une sanction. Un mot sur l'arbitrage, le retweet d'Aulas, une sanction ! Ils vont bien finir par tous fermer leur gueule ! Qu'ils ferment tous leur gueule sur les arbitres ! Merde ! Mais parlez d'autre chose ! Arrive avec les preuves de la corruption, sinon ferme ta gueule », a lancé un Daniel Riolo visiblement excédé, et qui s’attend au pire pour les derniers matchs de la saison. 

Share