Qui c'est le plus fort ? Evidemment c'est Aulas...

Qui c'est le plus fort ? Evidemment c'est Aulas...

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas n’est pas du genre à faire profil bas, ce qui lui vaut parfois quelques solides critiques. Mais le président de l’Olympique Lyonnais n’est pas du genre non plus à baisser pavillon, ayant toujours le dernier mot ou du moins essayant de l’avoir. Alors quand sur RTL on l’interroge sur ses méthodes de communication, lesquelles sont parfois étonnantes et détonnantes, le patron de l’OL a encore une fois réponse à tout.

« Si j’en fais trop pour défendre l’OL ? C’est une appréciation artistique ou du café du commerce ! Comment juger la communication d’un grand dirigeant qui réussit ? En regardant les conséquences de sa communication. Si aujourd’hui je parle avec une grande station de radio comme RTL, c’est que ma communication n’est pas si mauvaise que cela, sinon vous ne viendrez pas m’interroger. La communication via Twitter d’un président d’un club de foot, ce n’était pas arrivé en France, mais dans dix ans, la totalité des autres présidents le fera. C’est ceux qui ne le feront pas qui seront traités de ringards et pas celui qui le fait plutôt pas mal qui sera traité de provocateur. Il faut vivre avec son temps et quelquefois dépasser les tabous ou les choses traditionnelles (…) Je ne fais jamais rien qui ne me plait pas. Je tente de servir au mieux mon club et les intérêts du foot français. Et puis mon père était prof de français, j’ai gardé cela de lui », a fait remarquer Jean-Michel Aulas, qui n’est donc pas à la veille de changer son style. Tant mieux diront certains, hélas diront les autres. Mais au moins le patron de l’OL communique sans se cacher derrière un pseudo ou un community manager.

Share