Quand l’OL ne voulait pas vraiment récupérer Fékir

Quand l’OL ne voulait pas vraiment récupérer Fékir

Photo Icon Sport

L’histoire est désormais bien connue, Nabil Fékir a été remarqué par l’Olympique Lyonnais à l’âge de 13 ans, mais n’a pas été conservé par le club rhodanien par la suite. Parti jouer dans d’autres clubs de la banlieue lyonnaise, le Franco-Algérien est finalement récupéré par l’OL alors qu’il évolue à Saint-Priest, et rejoint la CFA de l’actuel leader de la Ligue 1 en 2011. Un parcours en dents de scie mais un retour par la grande porte puisqu’il signe ensuite stagiaire pro, puis professionnel, avant de faire ses débuts chez les grands en août 2013. Et pourtant, son retour à Lyon était loin d’être gagné, comme l’explique son entraineur de l’époque à Saint-Priest, dans les colonnes de causefoot.fr

« Nîmes est venu très tôt dans la saison, ensuite tout le monde s’est renseigné. Pour Lyon, ils ont réagi quand ils ont su que Saint Etienne était sur le coup. C’est Saint-Priest, fin avril, qui a appelé Lacombe pour l’informer. Lyon ne bougeait pas trop. Ils lui ont fait une offre peu mirobolante. Mais Nabil a préféré un contrat moins important, il savait ce qu’il voulait », expliquent ainsi Lionel Montero et Robert Mouangué, respectivement directeur sportif et entraineur de Saint-Priest. De toute évidence, si Lyon n’a pas fait de gros efforts pour recruter Fékir, de son côté, Fékir savait ce qu’il voulait : l’OL et rien d'autre.

Share