Praud : « Aulas n’est pas devenu has-been il est devenu pauvre »

Praud : « Aulas n’est pas devenu has-been il est devenu pauvre »

Photo Icon Sport

Participant sur Yahoo à un débat intitulé de manière volontairement provocatrice « Jean-Michel Aulas est-il devenu has been ? », Pascal Praud a réfuté cette critique émise sur le président de l’Olympique Lyonnais, et a justifié sa position. A ceux qui estiment que le recrutement raté de l’OL démontre que le patron du club est dépassé, il répond et a un argument majeur, l'argent.

« Aulas n’est pas devenu has-been il est devenu pauvre, c’est un peu différent. Mais comme il est devenu pauvre, il est obligé de prendre des entraineurs qui sont moins performants. Il faut quand même se rendre compte que le football n’est pas une activité comme une autre et qu’en matière de recrutement il y a du déchet et c’est irrationnel. Mais je le redis, le plus important c’est l’entraîneur. Bruno Genesio, qui pilote aujourd’hui l’Olympique Lyonnais, il n’a pas l’expérience. Et pourquoi Aulas a pris Genesio ? C’est parce qu’il n’a pas les moyens de prendre un grand entraîneur pour des raisons de fric. S’il n’a pas d’argent c’est qu’il a construit ce stade et s’est mis 400ME sur le dos. Il avait 150ME dans les caisses et il a chois de les investir dans un stade plutôt que d’acheter des joueurs. Tout cela fait des déséquilibres forcément. Donc non, il n’est pas has-been, c’est l’argent qui explique ses choix », a expliqué Pascal Praud, qui fait de l’argent le nerf de la guerre dans le football moderne. Difficile de lui donner tort.

Share