OM-OL, il en faudra beaucoup plus pour effrayer Bisevac

OM-OL, il en faudra beaucoup plus pour effrayer Bisevac

Photo Icon Sport

En raison du forfait de Mapou Yanga-Mbiwa (adducteurs), Hubert Fournier a choisi de titulariser Milan Bisevac lors du choc face à Marseille dimanche (1-1). Un match sous haute tension qui n’a pas du tout impressionné le défenseur serbe.

Pour les acteurs de ce duel des Olympiques, il fallait avoir un mental d’acier pour résister au contexte particulièrement tendu. Pour rappel, le match a été interrompu pendant une bonne vingtaine de minutes en raison des jets de projectiles de la part de certains supporters marseillais. Pas de quoi rassurer les Lyonnais, exposés à la colère des ultras adverses et confrontés à une équipe phocéenne survoltée malgré l’expulsion de Romain Alessandrini. Le genre de circonstances qui auraient pu déstabiliser Milan Bisevac, qui se remet progressivement d’une grave blessure au genou. Mais c’est mal connaître le guerrier serbe de l’OL.

« On joue au foot pour disputer ce genre de matchs. C’est vrai que c’était particulier, mais je n’ai pas eu peur », a confié au Progrès l’ancien joueur du PSG, lequel a donc connu l’environnement d’un « clasico », mais aussi l’enfer d’un derby de Belgrade en Serbie lorsqu’il évoluait avec l’Etoile Rouge, le rival du Partizan.

Share