OL : Quand Aulas parle mercato, on l'écoute

OL : Quand Aulas parle mercato, on l'écoute

Photo Icon Sport

La saison n'est pas encore terminée que déjà le mercato commence à agiter les coulisses de l'Olympique Lyonnais, comme celles de la totalité des autres clubs. Très actif l'an dernier lors du marché estival des transferts, l'OL pourrait se remettre en action dans quelques semaines, notamment si le club a la certitude de jouer la prochaine Ligue des champions. Pour Jean-Michel Aulas, qui a évoqué le sujet en conférence de presse, il n'y a aucune opposition à sortir le carnet de chèques...si le jeu en vaut la chandelle.

« On est au stade des prolongations (…) Effectivement, un certain nombre de clubs ont de l’intérêt pour certains de nos joueurs… Mais je ne vous dirai pas qui. On veut garder la majorité de nos joueurs. On a construit un stade pour jouer la coupe d’Europe et pour faire en sorte que des joueurs de l’académie portent l’équipe vers de nouveaux succès. Nous sommes repartis dans un cercle vertueux même si on a eu des années difficiles. On ne fera pas n’importe quoi. Ça ne sert pas à grand-chose de dire que certains joueurs sont intransférables. Notre politique est de garder nos meilleurs joueurs, sauf proposition qui ferait que l’on ne peut pas résister. On va garder tous nos joueurs. J’ai répondu clairement aux deux présidents qui m’ont abordé hier que les joueurs concernés n’étaient pas transférables (...) Il peut y avoir des départs, mais on va faire en sorte qu’il y en ait le moins possible. On pense très tôt à la saison future quand on a la possibilité de le faire. Mais ce n’est pas parce qu’on a discuté avec les joueurs ou leurs agents que les choses vont se concrétiser. On va attendre, pour pouvoir passer au stade des offres concrètes, la position finale de l’OL dans ce championnat. On aura, comme on l’a fait l’année dernière, un « petit » budget pour compléter les effectifs. On a envie de se donner les moyens. On va continuer de compléter le dispositif de l’académie par un certain nombres d’arrivées », a expliqué le président de l’Olympique Lyonnais, pas décidé à signer un chèque en blanc si les perspectives sportives et donc financières ne sont pas idéales. 

Share